Cabinet vétérinaire
Philippe Bocion
Méd.vét., Comportementaliste
Av. du Clos-d'Aubonne 38, CH-1814 La Tour-de-Peilz (VD)
Tél : 021 944 13 88
Quels sont les problèmes engendrés par les puces ? 
 
Ils peuvent être variables. Certains chiens ou chats sont porteurs de nombreuses puces sans manifester la moindre gêne. D'autres réagissent très fortement à un petit nombre de parasites. 
 
Réactions possible : 
 
Simple gêne (démangeaisons). 
Allergie aux piqûres de puces 
 
D'autres aspects doivent être pris en compte : 
 
La puce peut transmettre un ver de la famille des ténias (Dipilidium caninum) : 1-2 % des puces sont porteuses de Dipilidium caninum. 
La puce est un vecteur possible de la bactérie responsable de la maladie des griffes du chat. 
Elles peut être la cause d'anémie dans les cas extrêmes, car une puce femelle peut se nourrir jusqu'à 25 fois par jour => une septantaine de puces ingurgitent 1 ml de sang par jour, ce qui est beaucoup pour un petit chaton p.ex.. 
 
Y a-t-il une saison des puces ? 
 
Oui et non. Les puces ont effectivement une saisonnalité : en extérieur, on les retrouve en principe de mars à novembre, c.à.d. uniquement quand la température leur permet de se développer. Mais si elles ont l'occasion de pouvoir s'installer dans un appartement ou une maison chauffés, elles vont persister toute l'année. 
 
Comment voit-on qu'un chat ou chien a des puces ? 
 
Parfois la puce adulte peut être directement visible (slmt 1/3 des animaux infestés) : on voit un petit insecte brun, de 2 à 4 mm de longueur qui se déplace au milieu du pelage. 
Il est aussi possible de brosser le chat ou le chien avec un peigne fin pour voir si l'on récolte ainsi des puces. 
La méthode la plus utilisée est toutefois la recherche des excréments de puces : on place le chat ou le chien sur une surface claire et on le brosse vigoureusement. Puis on regarde si des crottes de puces sont tombées. Il s'agit de minuscules grain de couleur foncée, souvent en forme de virgules, qui laissent une auréole rouge si on les place sur un chiffon humide. 
 
Comment traiter contre les puces ? 
 
Le traitement préventif est la meilleure solution, car il est beaucoup plus difficile et onéreux de se débarrasser des puces lorsqu'elles sont là que d'empêcher leur installation. 
 
Il existe différents produits et méthode d'administration : 
 
Collier : efficacité considérée inférieure aux autres méthodes. 
Comprimés ou liquide à avaler. 
Spray, shampoing, poudres à usage externe. 
Pour on / Spot on : liquide déversé sur la nuque de l'animal et qui va se répartir tout seul sur tout le corps. 
 
Les durées d'actions vont de quelques jours à plusieurs mois selon les produits. 
 
Certaines substances ont des effets combinés contre les puces et contre d'autres parasites (tiques, insectes, vers intestinaux, vers du cœur). 
 
Et lorsque mon chat ou mon chien à déjà des puces ? 
 
Le traitement est nettement plus exigeant, car il doit inclure tous les chats et chiens de la maison, ainsi que l'environnement. 
En effet, les puces sont non seulement contagieuse, mais elles pondent de nombreux œufs qui tombent au sol. Une seule puce femelle peut pondre jusqu'à 50 œufs par jour, et près de 2'000 œufs au cours de sa vie. 
Ces œufs donnent naissance à des larves qui vivent cachées dans les tapis, moquettes, fentes des parquets etc. 
 
On doit considérer que pour chaque puce qui se trouve sur le chat ou le chien, il y a au moins 10 autres puces dans l'environnement. 
 
Pour s'en débarrasser, il faudra donc aussi traiter toutes les cachettes à puces (tapis, moquettes, fentes de parquet, sans oublier le coffre et les siège de la voiture, la caisse de transport, les couvertures, etc.). 
 
 
Passer l'aspirateur ne suffit pas, il faudra recourir à des produits spécifiques (sprays, nébulisateurs). 
 
Il sera aussi nécessaire de vermifuger les animaux infestés par des ténias. 
 
C'est donc un gros travail qui heureusement peut être évité avec une bonne prévention.