Cabinet vétérinaire
Philippe Bocion
Méd.vét., Comportementaliste
Av. du Clos-d'Aubonne 38, CH-1814 La Tour-de-Peilz (VD)
Tél : 021 944 13 88
La période de socialisation
(ou l'importance des toutes premières semaines de vie)

Copyright : Ph.Bocion, Médecin vétérinaire, comportementaliste, CH-1814 La Tour-de-Peilz (Suisse) 

Le comportement du chien est en partie inné (= résulte en partie de sa génétique), mais dépend surtout énormément de l'acquis (= ce qui est appris). 
 
Une partie essentielle de cet apprentissage du comportement a lieu dans les toutes premières semaines de vie du chiot, durant une période où les apprentissages sont facilités et que l'on appelle "période de socialisation". 
 
C'est durant cette période que le chiot va apprendre p.ex. qu'il est un chien (car il ne le sait pas de manière innée, il doit l'apprendre). 
 
Il va aussi apprendre quels sont ses congénères et quelles sont les espèces amies. IMPORTANT : un chien n'est pas de naissance l'ami des enfants, ça n'est pas génétique. Il doit apprendre que les êtres humains, et en particulier les enfants sont ses amis (et que ce ne sont pas des dangers ou des proies p.ex.). 
 
En bref, il va acquérir durant cette période la capacité de bien cohabiter avec les autres. 
 
Mais c'est aussi la période où il va apprendre a se contrôler (à contrôler ses mouvements, sa force et en particulier la force de sa mâchoire, ses jeux, etc.), il va apprendre à organiser ses comportements et comment communiquer. 
 
Et c'est surtout aussi durant ce laps de temps que vont s'établir ses niveaux de référence vis-à-vis de son environnement, c'est-à-dire que c'est durant ces toutes premières semaines de vie qu'il va intégrer les éléments (bruits, odeurs, images, sensations tactiles, etc…) qui lui serviront de repère par la suite pour s'adapter (ou non) à l'environnement auquel il sera confronté. 
Tous ces apprentissages se font grâce aux interactions que le chiot peut avoir avec ce qui l'entoure. 
 
Donc plus ce qui l'entoure est riche et varié, plus il va apprendre. 
A l'inverse, si son environnement, ses interactions sont limités durant cette période de socialisation, son cerveau sera appauvri et le chiot risque fortement d'avoir par la suite de grandes difficultés d'adaptation. 
 
Quand a lieu cette période de socialisation ? 
 
Elle se déroule en moyenne entre l'âge de 3 semaines et de 3 mois. 
 
Avec des variations entre individus : chez certains chiots, elle peut durer un peu plus longtemps, chez d'autres, moins longtemps. 
 
Que se passe-t-il durant cette période de socialisation ? 
 
Cette période correspond à un moment où le cerveau du chiot est en pleine formation. Toutes les informations qui lui parviennent vont d'une part être mémorisées et constituer une base de données (qui sera utilisée comme référence pour le futur), mais ces informations vont aussi influencer durablement la structure même du cerveau. 
 
C'est-à-dire qu'elles vont influencer le nombres de cellules en fonction dans le cerveau et surtout les connexions entre ces cellules. 
 
Car les connexions (appelées synapses) qui sont sollicitées durant cette période vont être consolidées, alors que les autres (celles qui n'auront pas été sollicitées) vont disparaître sous l'effet d'un programme d'auto-destruction qui débute vers l'âge de 5-7 semaines et se termine à 12-16 semaines. 
 
Donc plus on fournit d'informations positives au chiot durant cette période, plus son cerveau sera développé et enrichi et plus le chiot aura d'atouts pour mieux gérer toute sa vie future. 
 
Que se passe-t-il si la période de socialisation se passe imparfaitement ? 
 
Risque important d'avoir un chiot qui s'adaptera mal à son environnement ou qui gèrera mal ses relations avec les autres chiens, les personnes, les autres animaux :  
  • Chien très peureux (chien phobique ou anxieux). 
  • Chien anormalement agressif. 
  • Chien hypersensible. 
  • Chien hyperactif. 
  • Etc 
 De tels problèmes, lorsqu'il sont dus à une mauvaise socialisations sont difficiles à corriger par la suite : processus long, très long, et amélioration svt slmt partielle, incomplète. 
 
Un exemple de problème ? 
 
Un chiot qui naît dans un endroit isolé et très calme, qui est gardé à l'écart des gens et de la circulation automobile. 
 
S'il est adopté p.ex. par une famille nombreuse qui vit en pleine ville, ce chiot risque fortement d'avoir de grosses difficultés à s'adapter à son nouvel environnement, car cet environnement est beaucoup plus riche que ce à quoi il a eu l'occasion de s'habituer. 
 
Qui joue un rôle important et comment ? 
 
Eleveur chez qui le chiot passe au moins les 2 premiers mois de sa vie (c.à.d. les 2/3 de la période de socialisation, voire plus). 
 
=> important que l'éleveur crée un milieu d'élevage enrichi, stimulant. 
 
Acquéreur : Lorsqu'il adopte un chiot à 2 mois, 2 mois et demi, l'acquéreur n'a plus que très peu de temps avant que ne se termine la période socialisation. Il va devoir immédiatement s'investir pleinement pour utiliser les 3-4 semaines qu'il a à disposition pour donner au chiot l'occasion de se familiariser avec un large éventail de situations. 
 
Concrètement comment procéder ? 
 
Durant les 2 premiers mois de vie, le chiot doit absolument bénéficier de la présence de la mère, et si possible d'autres chiens bien équilibrés (bons éducateurs) + contact avec les frères et sœurs. 
Grâce aux interactions qu'il a avec eux, le chiot va apprendre notamment comment communiquer ainsi que le contrôle de la morsure 
 
Exposer le chiot à une variété de situations : 
  • Lieux (sols, luminosité, agitation, etc…), penser à ascenseur,, escaliers roulants 
  • Bruits (radio, aspirateur, téléphone, pétards) 
  • Transports (voiture, bus, train) 
  • Personnes : découvrir différents types (capacité de généralisation varie) 
  • Chiens 
  • Autres animaux : découvrir différents types (capacité de généralisation varie) 
  • Aliments: goûter à diverses saveurs. 
  • Manipulations (pattes, bouche, oreilles). 
La participation, dès l'âge de 2 mois à des classes de jeux pour chiots est fortement recommandée car très utile. 
 
L'apprentissage durant la période de socialisation est-il définitif ? 
 
Il est définitif pour certains aspects (savoir qu'il est un chien p.ex) mais pas pour tout. Une grande partie nécessite donc un entretien : le chien doit régulièrement être confronté à ce qu'il a appris pour conserver cet apprentissage (p.ex. si ne voit plus d'enfants pdt plusieurs années, des problèmes peuvent ressurgir plus tard). 
 
Et le chat ? 
 
Processus semblable mais dans un laps de temps encore plus court : entre l'âge de 2 semaines et de 2 mois.